Lundi - Samedi / 6h - 18h

91 18 65 65 / 91 36 85 69

#

De la finance islamique

La banque islamique gère de l’argent pour ses clients. Il y a deux types de comptes que la banque islamique va gérer. Le compte non rémunéré et le compte rémunéré.

L’argent qui est déposé dans le compte non rémunéré est considéré comme un prêt à titre gratuit fait à la banque par le client qui décide d’en ouvrir. Le client peut venir à tout moment en prendre tout ou partie. La banque assure la garde de cet argent et peut si elle veut demander de se faire rémunérer pour ce service de garde d’argent. Elle utilisera cet argent dans des opérations commerciales et d’investissements.

L’argent qui est déposé dans le compte rémunéré est utilisé par la banque dans des activités économiques réelles licites selon la shariah (commerce, investissement). La banque partage les pertes et profits de ces activités entre elle et les propriétaires des comptes rémunérés sur la base de quottes part définies au préalable.

Un client qui veut acheter un équipement, louer une maison… peut se présenter chez la banque islamique pour exprimer sa demande de financement. La banque a des options sharia compatibles : acheter l’équipement et le lui revendre, lui louer un appartement dont elle dispose.

Un client est porteur de projet, la banque à des formules de partenariat de Co-investissement et de co-gestion à lui proposer.

Bref, une banque islamique est une banque comme toute autre mais elle ne sert pas de l’intérêt, ne pratique pas des opérations spéculatives, évite le préjudice et se refuse d’agir dans des activités reconnues illicites par la shariah

Lomé, le 23 décembre 2018

Par ALI Abdel-Halim Touré, Economiste, Auditeur des  systèmes financiers islamiques.

  • Tags:

Commentaires (0)

Laisser un commentaire